Dis-moi comment tu blogues et je te dirai qui tu es

De Wiki Accès Public.
Aller à : Navigation, rechercher

La France est la patrie la plus blogueuse d’Europe. Les Français écrivent et lisent proportionnellement plus de blogs que les Américains. Leurs billets sont en moyenne plus longs, plus critiques, plus égocentrés, plus provocants et plus négatifs que ceux des blogueurs américains, selon Laurent Florès de l’entreprise CRM Metrix [1], qui précise « les blogueurs aux Etats-Unis se lisent les uns les autres et incorporent des idées concurrentes dans leur discours. Les blogueurs français n’aiment pas la convergence d’opinion. »

Ce caractère blogueur des Français est dû bien sûr à la densité du réseau haut-débit développé sur le territoire national, mais aussi, estime Thomas Crampton, à une particularité bien française qui est le goût de parler de soi. De plus, explique dans le même article Cyril Klein, un des responsables de la plateforme Scanblog basée à Paris, « Les consommateurs français ont peu de moyens d’exprimer leur point de vue et les blogs deviennent leur outil de contrepouvoir. […] La difficultés pour les grandes marques est que la culture française encourage les gens à exprimer leur mécontentement et à critiquer »… ce que d’autres appellent le « journalisme citoyen ».


Alors qui blogue et sur quoi ?

Les analystes des blogs distinguent les grandes catégories suivantes :

  • le blog introspectif, qui est celui de la plupart des adolescents, mais aussi d’adultes. Pour les adolescents (voir ci-dessous), le blog est un outil de communication parmi d’autres (MSN, le téléphone, les SMS…) qui permettent de rester en contact avec leurs amis et de se construire un autre réseau que celui de leur famille,
  • le blog d’actualité et d’opinion, dont les auteurs sont des relais d’opinion, des journalistes, des politiques, des entrepreneurs, mais aussi de simples citoyens. Leur objet est de commenter l’actualité et de susciter de la discussion, avec ou sans arrières-pensées partisanes,
  • le blog thématique (knowledge blog) ou blog d’expert, qui peut fédérer une communauté et constituer un outil performant de veille scientifique,
  • le blog d’entreprise, utilisé dans une perspective de communication interne ou externe,
  • le média blog, blog de grands médias comme CNN ou le blog des journalistes de Libération, qui présente l’information sous un autre angle.


« Que trouve-t-on dans les blogs d’adolescents ? »

C’est la question que pose Jean Pierre Carrier dans le dossier « blogs » du site des Cemea.

Il observe que la plupart des jeunes blogueurs lancent un blog sans projet plus précis que de parler de soi dans l’instant. L’objet du blog est souvent du style « voici ma tit vie », « tout sur tout », etc. Mettre en ligne des photos de soi et de ses copains, accompagnées d’un simple titre, est une pratique très partagée. Très peu de photos de lieux, d’autres personnes, etc. s’il y en a, ce sont souvent soit des dessins humoristiques, soit des « clichés » romantiques : coucher de soleil… On ne se soucie pas beaucoup du droit d’auteur. La règle implicite est que celui ou celle qui copie une image depuis un autre site en devient presque l’auteur.

Le sujet de communication principal est bien de se connaître les uns les autres, de dépasser l’anonymat des pseudos. « Au fond les blogs d’ados sont rarement une façon de se masquer, d’emprunter une autre identité ou de se créer un nouveau personnage fictif. Sur son blog on est soi-même, souvent sans artifice, avec la totalité de sa personne, à commencer par son image » précise Jean Pierre Carrier. Une partie importante des ados refusent cependant d’afficher leur portrait en ligne, soit par crainte qu’il ne soit réutilisé par d’autres, soit parce qu’ils ne se trouvent pas beaux.

Lorsque l’adolescent manque d’inspiration, il la trouve sur d’autres blogs. D’où le succès de contenus qui n’en s’ont pas vraiment, comme le questionnement tous azimuts (« Quelle est ta couleur préférée, ton signe, ta région… ? », ou bien un questionnement sur des pratiques amoureuses ou sexuelles, etc.) – qui ne suscite pas toujours de réponses, d’ailleurs, ou encore la pratique des « coucous », tels que « Passez tous une bonne semaine », « Bonnes vacances », etc. là encore, on voit bien que la fonction première du blog est de meubler le silence, d’avoir des contacts, quitte à ce que la discussion se poursuive ensuite sur MSN.

Beaucoup d’ados vivent donc comme un manque de se séparer de leur blog pendant le temps des vacances ou d’un voyage.

Quelques blogs d’ados se distinguent cependant de la masse par la régularité de leur alimentation : sur des séries TV, des groupes de musique, la mode, etc. Ces blogs vont plus loin que les autres dans la réflexion et l’écriture. Ils sont aussi le reflet des modes du moment appréciées par les jeunes Français. Une manne, donc, pour les sociologues… ou les publicitaires.

Sources :


[1] Cité par Thomas Crampton dans France’s mysterious embrace of blogs, article paru dans le International Herald Tribune du 27 juillet 2006.

Mis en ligne le lundi 22 janvier 2007 sur http://www.generationcyb.net.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Imprimer / exporter